Actualités

Le beurre, quels effets à long terme sur la santé?


Une revue systématique de littérature et une méta-analyse ont été réalisées afin d'évaluer les associations entre consommation de beurre et mortalité pathologies cardiovasculaires et diabète de type 2. 9 études d'observation regroupant 15 cohortes nationales ont été incluses, permettant une durée totale de suivi de 6.5 millions de personnes-années (plus de 636 000 personnes suivies au moins 3 mois).


2 de ces études (soit 9 cohortes) ont permis d'évaluer le lien entre consommation de beurre et mortalité : seule une d'entre elles a montré une association significative positive. Leur analyse conjointe a mis en évidence une augmentation de 1% du risque relatif de décès toutes causes confondues pour chaque portion de 14g de beurre consommée quotidiennement (p=0.045).


Le lien entre consommation de beurre et incidence d'évènements cardiovasculaires a pu être étudié dans 4 des cohortes; Aucune association significative n'a été démontrée, tant pour l'ensemble des évènements cardiovasculaires, que pour les maladies coronariennes ou les AVC considérés indépendamment.


Enfin, une diminution de 4% du risque relatif d'apparition du diabète de type 2 par portion quotidienne de 14g de beurre (p=0.021) a été mise en évidence par l'analyse de 11 des cohortes.


Les résultats de cette méta-analyse suggèrent une faible association entre la consommation de beurre et la santé à long terme. Ils ne placent pas le beurre comme un aliment à cibler prioritairement dans les recommandations mais plaident en faveur d'une consommation modérée (10g par jour soit l'équivalent d'une petite portion individuelle pré emballée) au sein d'une alimentation équilibrée.


Rappelons à toutes fins utiles que le beurre est riche en Rétinol ou vitamine A (800 micro grammes pour 100g), lequel jour un rôle important dans la vision nocturne ainsi que le bon fonctionnement du système immunitaire. Il contient également une quantité intéressante de vitamine D, importante pour favoriser une bonne minéralisation osseuse.


On préfèrera consommer le beurre cru sur les aliments, au profit de la cuisson qui peut, à long terme, jouer un rôle défavorable sur le plan cardiovasculaire et sur le maintien de taux convenables de HDL (bon cholestérol) et LDL (mauvais cholestérol).

Le beurre? un aliment essentiel sur le plan nutritionnel, à consommer en quantité adaptée.

Featured Posts
Archive
Follow Me
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Pinterest Icon
  • Grey Instagram Icon